Portrait d'anciens MMI

Jérémy Pfeifer

Une formation Made in France exportée aux États-Unis

ancien-MMI-Jeremy-Pfeiffer1-thumbTitulaire d’un Baccalauréat Scientifique option Sciences de L’Ingénieur obtenu au Lycée Albert Londres à Cusset, Jérémy Pfeifer intègre en 2008 le DUT Services et Réseaux de Communication (SRC), diplôme qui deviendra en 2013 DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet (MMI).

Ce choix de poursuite d’étude est mûrement réfléchi, le jeune bachelier souhaitant s’orienter dans un domaine privilégiant non seulement l’informatique, son domaine de prédilection mais également la communication, outil indispensable à maitriser pour toutes relations humaines et professionnelles.

Cette filière est à ses yeux suffisamment générale pour appréhender sereinement n’importe quelle poursuite d’étude en raison de la diversité de ses matières enseignées (Théorie de l’information, communication, programmation, mercatique, droit, multimédia…) Elle offre de plus un meilleur suivi grâce à la disponibilité permanente de l’équipe enseignante.

Autre atout de sa formation, un stage de 3 mois en entreprise et des projets tutorés pour mettre en pratique les enseignements reçus. Son stage a été effectué dans l’entreprise Yansys à Hauterive (03), spécialisée dans le secteur d'activité de l’édition de progiciels médicaux. Son objectif était de créer une application Androïd pour permettre aux médecins de gérer leurs patients. Les projets tutorés quant à eux lui ont permis de créer un site internet pour une association vichyssoise de cyclisme (1re année) et de concevoir un jeu vidéo, du scenario à la programmation (2e année).

Diplômé en 2010 d’un DUT SRC, Jérémy souhaite ensuite intégrer une école d’ingénieur et plus particulièrement l’Institut Supérieur d’Informatique de Modélisation et de leurs Application (ISIMA) de Clermont-Ferrand (63).

Malgré la sélectivité de l’école, il obtient satisfaction, fort de son dossier universitaire (Major de promo) et des recommandations de ses enseignants.

Cette formation est dispensée sur 3 ans, après une première année de tronc commun, Jérémy se spécialise dans l’option « Systèmes d’Informations et Aide à la Décision » pour ses 2 dernières années.

Un stage de 5 mois en entreprise sépare la deuxième et la troisième année. Ce stage, il l’a effectué à Fontenay aux Roses (92) au Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives, acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation qui intervient dans quatre grands domaines : les énergies bas carbone (nucléaire et renouvelables), les technologies pour l’information et les technologies pour la santé, les très grandes infrastructures de recherche (TGIR), la défense et la sécurité globale. Pour chacun de ces quatre grands domaines, le CEA s’appuie sur une recherche fondamentale d’excellence et assure un rôle de soutien à l’industrie. Sa mission consistait à développer un logiciel capable de calculer les risques d’accidents dans les centrales nucléaires.

ancien-MMI-Jeremy-Pfeiffer1-thumbAu cours de sa troisième année, Jérémy s’inscrit simultanément dans l’Université d’Oklahoma (Etats-Unis), avec laquelle l’ISIMA a des accords, et prépare ainsi un double diplôme (celui de son Université d’origine et celui de son Université d’accueil). Malgré quelques difficultés, formalités administratives lourdes, adaptation universitaire… il obtient ses diplômes en Mai 2013 et peut commencer à prospecter sur le marché de l’emploi.

Sa recherche d’emploi est relativement courte puisqu’il trouve en Août 2013 un poste dans la société MSCI à Norman dans l’Oklahoma. Une entreprise de 3000 personnes implantée dans le monde entier possédant son siège social à New-York. Sa vocation est de développer et fournir des outils d’aide à la décision dans le domaine financier. Plus particulièrement, le rôle de Jérémy consiste à publier des index permettant aux investisseurs de connaitre l’état de la Bourse et de développer des outils d’analyse de risques pour qu’ils puissent effectuer le meilleur placement.

Le domaine de travail de Jérémy demande d’être rigoureux, méticuleux, ouvert, en terme d’apprentissages et de posséder un très fort esprit scientifique. Le secteur d’activité est certes concurrentiel mais son métier s’inscrit comme métier d’avenir.

Satisfait dans sa vie personnelle et professionnelle aux États-Unis, Jérémy souhaite poursuivre son activité chez MSCI mais ne ferme pas la porte à l’idée d’intégrer une entreprise encore plus prestigieuse.