Formation Continue

Guide pour les étudiants en recherche d'un contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail qui vous engage auprès d'une entreprise et de l'IUT. Le rythme de l'alternance est soutenu, entre expérience de terrain et suivi de la formation tout au long de l'année ; vous devenez un salarié à part entière en poursuivant vos études.

Vous devez être actif dans votre recherche de contrat. Vos interlocuteurs à l'IUT sont là pour vous appuyer dans cette recherche. Ce sont les démarches que vous allez effectuer et la détermination dont vous ferez preuve qui feront la différence.

Il y a plusieurs possibilités pour trouver un contrat :

  • un stage réussi,
  • une réponse à une offre,
  • une candidature spontanée,
  • la cooptation (quelqu'un dans une entreprise que vous connaissez qui propose votre candidature).

Une fois que vous avez une entreprise, contactez le service Pole entreprise de l'IUT d'Allier
par mail : pole.entrepriseCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou
par téléphone : 04 70 02 20 29 ou 04 70 02 20 10

 Voici quelques conseils

Tout d'abord, ciblez la région géographique qui vous intéresse et les entreprises qui peuvent correspondre à votre projet personnel et professionnel. Aujourd'hui, la plupart des grandes entreprises ont un site internet avec parfois un espage "candidat" ou "carrière".

Afin d'éviter d'avoir à gérer deux logements, pensez à orienter vos recherches :

  • sur le bassin montluçonnais,
  • dans la région de vos parents,
  • dans une région où vous pouvez avoir des facilités de logement (famille, amis, ...).

Des aides existent (http://www.jeunes.allier.fr/, http://www.logehab.fr/, ...).

N'hésitez pas à contacter le responsable de votre formation pour avoir plus d'informations sur les entreprises locales ou partenaires de la formation, le calendrier d'alternance, le programme de la formation, ...

CV

  • Faites un document clair et propre.
  • Citez d'abord les expériences les plus récentes.
  • N'oubliez pas les stages, les petits boulots d'été, tout ce qui vous permettra de vous démarquer des autres candidatures.
  • Mentionnez le nom de la formation que vous allez préparer à l'IUT d'Allier.
  • Mettez un titre avec le poste recherché et la mention de l'alternance.
  • Si vous mettez une photo, choisissez la judicieusement.
  • Evitez les adresses mail fantaisistes.

 Lettre de motivation

Certaines entreprises vous demanderont une lettre de motivation, d'autres non. Il faudra parfois faire une version manuscrite. Dans tous les cas, le plus important est de communiquer un document propre et sans faute. Faites-vous relire.

Si vous envoyez vos candidatures par mail, vous pouvez faire un "mail de motivation".

  • Evitez de vous embrouiller dans des tournures de phrases longues.
  • Expliquez ce qui vous plaît dans les missions proposées, dans le métier que vous apprenez, dans la formation que vous allez faire,
  • Expliquez pourquoi vous avez sélectionné l'entreprise.
  • Partez du principe que la personne en face ne vous connaît pas.
  • Ne reprenez pas des éléments déjà mis dans le CV.

Faites-vous un tableau de suivi

Avant de décrocher un entretien, il faudra envoyer beaucoup de CV, être patient, relancer les entreprises pour montrer votre intérêt, ... Gardez une trace de tous les envois et relances faites.

Entreprise Nom
contact
Coordonnées
contact
Date
d'envoi
Poste
demandé
Relance
téléphonique
Retour Entretien
               

 L'entretien

Il faut le préparer.

  • Renseignez-vous sur l'entreprise, ses clients, ses produits, ...
  • Préparez des questions.
  • N'hésitez pas à prendre des notes au cours de l'entretien.
  • Apportez la brochure de la formation, ainsi que les documents transmis (calendrier, ...).
  • Utilisez des termes professionnels liés à l'activité de l'entreprise ou à l'emploi que vous visez.
  • Montrez vous curieux, proposez des missions que vous avez envie de réaliser au cours de l'année.
  • A la fin de l'entrerien, reformulez les éléments pris en note afin de valider que vous maîtrisez les concepts qui ont été évoqués et que vous avez bien compris les missions proposées.
  • Invitez l'entreprise à prendre contact avec l'IUT d'Allier pour les détails administratifs.
  • N'oubliez pas de remercier votre interlocuteur.

 Quelques liens

Formation Continue

L'IUT accueille en formation continue dans toutes ses formations diplômantes (DUT, Licences professionnelles, Diplômes d'Université) :

  • des salariés,
  • des demandeurs d'emploi,
  • des particuliers

L'IUT organise également des formations courtes inter/intra entreprises dans ses domaines de compétence.

 Pour plus d'informations, contactez le service de formation continue :

Tél : 04 70 02 20 29 / 04 70 02 20 10

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

La validation des acquis 

La Validation des Acquis vous permet de valider officiellement votre expérience, salariée ou bénévole, au sein d'une entreprise ou d'une association.


Grâce à la validation des acquis professionnels (VAP), instaurée par le décret du 23 août 1985, votre expérience vous permet d'entrer en formation sans disposer du titre ou du diplôme d'accès requis.
Par exemple, vous pouvez entrer en licence professionnelle sans avoir validé votre DUT, votre L2 ou votre BTS si vous disposez d'une expérience significative.

La validation des acquis de l'expérience (VAE), instaurée par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002, vous permet d'obtenir un diplôme dans votre domaine de compétences. Ce diplôme a exactement la même valeur qu'un diplôme obtenu en formation initiale ou en reprise d'études. 

Quelles sont les conditions à remplir pour engager une démarche de validation des acquis?

  • Si vous n'avez pas obtenu le baccalauréat : vous devez avoir plus de 20 ans
  • Si vous avez obtenu le baccalauréat : vous devez avoir interrompu vos études depuis au moins 2 ans
  • Si vous avez suivi mais non validé une année d'études supérieures et que vous souhaitez reprendre ces études , le délai est de 3 ans
  • Dans tous les cas, vous devez avoir cumulé 3 ans d'expérience, bénévole ou rémunérée, en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre visé.

Pour plus d'informations, contacter, le Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chargée de mission VAE à l'université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand).

Le congé individuel de formation 

Le congé individuel de formation (CIF) permet à tout salarié, en CDI ou en CDD, de s'absenter de son poste de travail pour suivre la formation de son choix, à temps plein, en étant rémunéré pendant toute la durée de la formation.

Le financement se fait par un organisme paritaire agrée (OPACIF, AGECIF)

La démarche est individuelle. Vous devez demander par écrit une autorisation d'absence à votre employeur, et adresser à votre organisme paritaire agréé une demande de prise en charge de la formation (maintien de la rémunération, coût de la formation, frais d'hébergement et de transport). 

Conditions d'accès au CIF

  • Salariés en CDI : vous devez cumuler 24 mois d'ancienneté (consécutifs ou non) dont 12 mois dans l'entreprise. Si vous êtes salarié dans une entreprise artisanale de moins de 10 salariés : l'ancienneté requise est de 36 mois
  • Salariés en CDD : vous devez cumuler 24 mois d'ancienneté (consécutifs ou non) au cours des 5 dernières années, dont 5 mois en CDD durant les 12 derniers mois. La formation doit débuter dans les 12 mois suivant la rupture du contrat.

 Toutes les formations de l'IUT sont accessibles en CIF.

Le Droit Individuel à la Formation

Le droit individuel à la formation (DIF) vous permet de suivre une formation de courte durée (jusqu'à 120h), en dehors de vos heures de travail, tout en étant rémunéré.

  • En tant que salarié en CDI ayant plus d'un an d'ancienneté, vous cumulez un droit à 20 heures de formation par an, dans la limite de 6 ans (ou 120h). 
  • En tant que salarié en CDD, vous devez avoir travaillé 4 mois, consécutifs ou non, durant les 12 derniers mois. Le nombre d'heures cumulées est au prorata des heures travaillées.

Votre employeur doit vous informer chaque année, par écrit, du nombre d'heures que vous avez cumulées.

En principe, la formation se fait en dehors du temps de travail. Vous percevez une allocation de formation égale à 50% de votre rémunération nette. Si la formation se fait pendant vos heures de travail, votre rémunération est maintenue.

Les frais de formation, l'allocation, l'hébergement et le transport sont pris en charge par votre employeur (par l'OPACIF si vous êtes en CDD). 

L'IUT propose des formations sur mesure et sur demande, dans tous ses domaines de compétences.  

Guide pour les entreprises qui souhaitent se lancer dans l'alternance

L’alternance fait l’objet d’une forte incitation gouvernementale (« un étudiant sur six en alternance à l’horizon 2020 » - Geneviève Fioraso – 11/10/2012) et peut se faire sous deux formes : le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage. Tous deux répondent au même objectif de montée en compétences de l'alternant grâce à la combinaison entre l’acquisition de savoirs et la pratique en entreprise pour parfaire sa formation.

L’IUT d’Allier s’est positionné pour proposer l’alternance sous forme du contrat de professionnalisation.

Présentation - Objectifs

Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail en alternance à durée déterminée conclu entre un employeur et un salarié.

Son objectif est de permettre d’acquérir une qualification professionnelle ou de compléter une formation initiale par une qualification complémentaire en vue d’accéder à un poste déterminé dans l’entreprise.

Le contrat alterne des périodes d’enseignement à l’IUT et des périodes de travail en entreprise dans une activité en rapport avec la qualification visée.

Public concerné

Peuvent être embauchés dans le cadre d’un contrat de professionnalisation :

  • les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus,
  • les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus, inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi gérée par Pôle Emploi,
  • les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation aux adultes (AAH) ou les personnes ayant bénéficié d’un contrat unique d’insertion.

Entreprises concernées

Peuvent conclure des contrats de professionnalisation

  • tous les employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif,
  • les établissements publics industriels et commerciaux,
  • les entreprises d’armement maritime,
  • les entreprises de travail temporaire.

Avantages pour l'employeur

  1. Intégration progressive d’un nouvel employé (le contrat de professionnalisation peut être vu comme une période d’essai avant une embauche).
  2. Exonérations de certaines cotisations patronales
  3. Absence de prise en compte dans les effectifs
  4. Aide à l’accompagnement pour les groupements d’employeurs
  5. Aides nationales à l’embauche des demandeurs d’emploi de 45 ans et plus en professionnalisation,

Avantages pour le bénéficiaire

  1. Acquisition d’une expérience professionnelle tout en continuant les études.
  2. Application directe des enseignements théoriques et pratiques aux réalités du métier.
  3. Rémunération minimale, pendant toute la durée du contrat, qui varie en fonction de l’âge :
    • jeune de moins de 21 ans : 65% du SMIC
    • jeune de 21 à 25 ans : au moins 80% du SMIC
    • demandeur d’emploi de 26 ans et plus : au moins le SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire
  4. Embauche facilitée à la fin du contrat.
  5. Cotisation pour la retraite.

Obligations de l'entreprise

L’entreprise s’engage à assurer au bénéficiaire d’un contrat de professionnalisation une formation permettant d’acquérir une qualification professionnelle et à fournir un emploi en relation avec cet objectif pendant la durée du contrat.

La durée de la formation est comprise entre 15% et 25% de la durée totale du contrat à durée déterminée, sans pouvoir être inférieure à 150 heures. Un accord de branche peut porter au-delà de 25% la durée des actions de formation, pour certaines catégories de bénéficiaires.

La formation est financée par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA). A l’IUT d’Allier, le financement s’effectue sur la base de 9,50€ de l’heure.

Obligations de l'alternant

Le bénéficiaire du contrat de professionnalisation s’engage à travailler pour le compte de l’employeur et à suivre la formation prévue au contrat. L’assiduité du bénéficiaire en formation est contrôlée par l’IUT à l’aide de la feuille d’émargement qu’il doit signer par demi-journée.

Toute absence doit être justifiée par un arrêt de travail. En cas d’absence non justifiée, le bénéficiaire peut se voir sanctionné par une retenue sur salaire.

Les règles du code du travail ainsi que celles du règlement intérieur de l’entreprise et de l’IUT s’imposent aux bénéficiaires.