Thèse

these fazia aiboud

Fazia Aïboud a soutenu avec succès sa thèse de doctorat d'Université préparée au sein de l'antenne Montluçonnaise du Laboratoire d'Informatique de Modélisation et d'Optimisation des Systèmes (LIMOS CNRS UMR 6158) de Clermont-Ferrand, vendredi 29 novembre 2013. Le financement de cette thèse a été assuré par une bourse d'études attribuée par le Conseil Général de l'Allier.


Titulaire d'un Master de Recherche en Signaux et Images en Médecine à l'Université Paris-Est, Fazia Aïboud a travaillé sur la proposition de méthodes approchées pour la résolution de problèmes inverses, en particulier l'identification paramétrique et la génération de formes par automates cellulaires. Ce travail a été réalisé sous la responsabilité de Sylvie Norre, Professeur à l'IUT d'Allier et Nathalie Grangeon, Maître de conférences à l'IUT d'Allier. Le jury était également composé de Michel Gourgand, Professeur à l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, Bernard Grabot, Professeur à l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tarbes, Patrick Siarry, Professeur à l'Université Paris-Est et Sébastien Verel, Maître de Conférences à l'Université du Littoral.


L'antenne Montluçonnaise du LIMOS, bénéficiant également du soutien de la communauté d'agglomération Montluçonnaise, est satisfaite d'avoir pu encadrer cette thèse sur le site de l'IUT d'Allier. Ces travaux de recherche étaient en parfaite adéquation avec la thématique de cette équipe, qui concerne la résolution de problèmes d'optimisation difficile.


En dehors de son travail de recherche, Fazia Aïboud s'est, durant ces années, pleinement investie dans l'IUT d'Allier et en particulier dans le département Gestion Logistique et Transport (GLT). Elle a assuré la majorité de ses enseignements en informatique et en mathématiques au sein de ce département, et elle est également intervenue dans les départements Génie Thermique et Electrique (GTE), Techniques de Commercialisation (TC), et Génie Electrique et Informatique Industrielle (GEII), et dans la formation d'Ingénieurs par apprentissage en Génie des Systèmes de Production (GSP) de Polytech Clermont.